Biovolts Protect fait fabriquer ses filtres par Aria électronique, en Ariège./Photo DDM, M.B.

Un filtre contre la pollution électromagnétique fabriqué en Ariège

09/07/2018

André Pierronnet et François Pons, de la société bordelaise Biovolts Protect, ont décidé de s’atteler au problème en créant et commercialisant le « Zen Protect » un filtre posé sur les tableaux électriques qui atténue la pollution électromagnétique en entrée de réseau. Pour fabriquer leur produit, ils ont choisi la terre ariégeoise en ayant recours à l’entreprise Aria électronique, installée à Verniolle.

Un marché d’avenir

Car l’électrosensibilité s’impose comme un marché porteur d’avenir : « près de 5 % de la population française est électrosensible, ce qui représente près de 3,3 millions de personnes », selon André Pierronnet, créateur du produit. Lui-même ne supporte pas les rayonnements émis par les compteurs mais aussi par différents objets électriques. En leur présence, il souffre de maux de tête en passant par des vertiges ou encore des nausées. Il crée alors le filtre « Zen Protect », vendu à 600 euros sur leur site internet, pour « apporter un service aux personnes qui souffrent de la pollution électromagnétique ».

 

En 2017, Biovolts Protects fait appel à Aria électronique et noue un accord de partenariat : « Aria électronique dispose d’un potentiel de machines qui va nous permettre d’évoluer et de répondre aux quantités », détaille François Pons. L’entreprise ariégeoise est intervenue industrialiser le produit et apporter certaines améliorations. Le marché étant en plein essor (Biovolts Protect a vendu près de 200 produits depuis le début de 2018), Aria électronique espère que ce partenariat leur permettra de créer et de l’emploi et de croître. À l’avenir, les deux sociétés espèrent travailler ensemble sur d’autres produits qui permettraient de réduire la pollution électromagnétique actuelle et future.

Crédits Manon Bricard, la dépêche du Midi du Jeudi 28 Juin 2018